La zone de la découverte est bien circonscrite, en bordure du champ et montre des caractères différents des autres zones de culture aux périodes de dégel.

Tout semblait indiquer la présence à cet emplacement d’une poche d’argile dans la roche mère d’âge kimméridgien. Il sera trouvé également quelques autres pièces éparpillées à la surface du champ, probablement entraînés par les outils agricoles.

Au vu du grand intérêt de cette découverte, il fut décidé de tenter de sauver ces restes fossiles.

à l'automne 1971, F.Pavy organise avec un groupe d'élèves du collège Paul Bert et du Lycée Jacques Amyot, membres du CGPB, une campagne de fouilles afin de tenter de retrouver le maximum de restes de l'Ichtyosaure.

 

 
 
 
C'est au cours d'une partie de chasse, au mois de décembre 1970,  que Mr Noël CAILLARD, alors maire de Coulangeron (département de l'Yonne) et grand amateur de paléontologie découvre par hasard plusieurs ossements fossiles au lieu dit les Ardilles (hameau de Bleigny)  dans un champ fraîchement labouré, propriété de  Mr Eugène SAISON.

L'importance de sa trouvaille lui apparaît immédiatement

Il contacte aussitôt Mr Raymond Kapps, éminent archéologue et directeur des fouilles d’Escolives Sainte Camille qui l'oriente vers Mr Ferdinand PAVY, professeur de Sciences Naturelles au Lycée Jacques Amyot, spécialiste de paléontologie et Conservateur du Musée d'Histoire Naturelle d'Auxerre.

Ces ossements fossiles furent identifiés comme étant des vertèbres de reptile marin.

L’utilisation d’instruments de labour creusant  le sol plus profondément qu’autrefois semble expliquer l’apparition de ces vertèbres à la surface du champ.





 

Remonter ] Coulangeron ] Les ichtyosaures ]

Ce site est la propriété de JMD - Tous droits de reproduction réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1049893. Conformément à la loi informatique et liberté,
les personnes citées peuvent demander à être retirées de ce site en me contactant.
Site hébergé par Orange